Assurances obsèques, ce qu’il faut savoir

Souscrire à un contrat d’assurance obsèques en prestations est une bonne option dans le but soulager vos proches ou famille au moment de votre mort. Pour cela toutes les dispositions d’usages doivent être prises avant d’apposer une signature.
Cela exige quelques observations assez dont voici les recommandations:

L’une des règles générales d’un contrat est de connaître son contenu afin de bien le comprendre mais surtout d’en connaître les effets; vous devriez en avoir la connaissance complète avant toute signature.
• La contrainte ou non de se soumettre aux formalités médicales ;
• Une offre de remise est accordée ou non si le conjoint adhère ;
• le versement de la prime n’est soumis à aucune contrainte
• Une précision est exigée sur la mention qui devra clairement indiquer si le capital souscrit prendra en compte la prestation souscrite.
• Toute souscription est soumise à des modifications à condition que la mention soit indiquée: le nom du bénéficiaire ; le montant du capital et des cotisations ; les précisions sur les conditions de résiliation de contrat de remboursement. Relever les partitions du contrat où la souscription sera sans effet ou encore quand les garanties sont sans effets. Une précision sur les frais de gestion de votre Contrat qui dans certains cas peuvent-être exorbitants.
• De mauvaise foi, nombre d’opérateurs omettent volontairement de dire que leur contrat de souscription ne prévoit pas par exemple l’organisation des funérailles… il convient donc de ne négliger aucun détail sur les prestations fournies ou non que l’opérateur s’engage à faire.
• les délais de carence :
Dans la majorité des cas les contrats d’assurance obsèques sont assortis d’un délai carence minimum de deux ans : ce qui signifie que les garanties du contrat ne prendront effet qu’après une période de deux années qui précède la souscription
– La plupart des contrats d’assurance obsèques sont assortis d’un délai de carence d’au minimum 2 ans : cela signifie que les garanties du contrat ne s’appliquent pas pendant les deux années qui suivent la souscription (sauf en cas de décès accidentel)
– Pour cela nous vous recommandons si possible un contrat dont le délai de carence est inférieur à une année sinon à l’idéal être inexistant.
Même si le principe reste identique les termes de contrat peuvent variés d’un assureur à un autre, n’hésitez donc à comparer les différentes offres aux fins de les mettre en concurrence.